Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Français > Équipes > H2M - Hydrogène Molécules Matériaux > Axe Molécules > Matrices de gaz rare

isomerisation photo induite

publié le , mis à jour le

L’excitation sélective dans l’état fondamental de molécules isolées en matrice a été utilisée pour identifier la structure conformationnelle de molécules ou de complexes, pour lesquels la liaison hydrogène est souvent un acteur clé [9 publ.]. Celle-ci dite aussi "liaison de la vie" présente des propriétés fondamentales : elle est directionnelle et permet donc la structuration de molécules et d’assemblages moléculaires ; elle se crée et se détruit à des énergies proches des fluctuations thermiques à température ambiante et permet ainsi la flexibilité et l’évolution de molécules telles que les protéines ; elle est directement impliquée dans les phénomènes de transfert de protons qui sont fondamentaux à la réactivité en milieux aqueux. par ailleurs, la glace d’eau est présente dans le milieu interstellaire (comètes) et serait susceptible d’être le siège de réactions conduisant aux précurseurs des acides aminés, et donc aux origines de la vie. L’équipe a acquis une expertise de longue date sur le réseau des liaisons hydrogène de l’eau en phase solide, depuis le dimère isolé en matrice de gaz rare jusqu’à la glace amorphe et poreuse. Ceci nous a permis de montrer, grâce à des irradiations infrarouges sélectives, des mécanismes d’organisation du réseau en surface et en sous surface de la glace complètement inédits. Le fait marquant relié à ces études est l’observation de l’isomérisation de la surface de glace, avec l’émergence d’un monomère encore jamais observé interagissant avec la surface par ses deux doublets électroniques.