Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Français > Équipes > Turbulence Plasma > Moteurs à plasma

Explications

par Yves ELSKENS - publié le

F. Doveil préside le conseil scientifique du GdR n°3161 « Propulsion par plasma dans l’espace ». Les codes PIC développés à l’Ecole Polytechnique ont montré l’importance de la turbulence pour le transport des électrons mais, au prix de temps de calculs prohibitifs pour des applications industrielles. Les codes hybrides moins gourmands en temps de calcul et en tailles mémoires, développés au CPAT de Toulouse, se prêtent mieux aux nécessités industrielles de la modélisation mais font appel à des coefficients de transport ad-hoc ajustés par confrontation aux résultats expérimentaux. Ceci rend caduque toute tentative de prédiction. F. Doveil porte son effort sur ce problème fondamental de la turbulence plasma : comment aboutir à une description correcte du transport des particules et de l’énergie, une fois identifiées les instabilités à la source des fluctuations du plasma. Un autre problème important pour améliorer performances et durée de vie des moteurs concerne les interactions plasma-surface. Les compétences expérimentales de l’équipe sur l’analyse des gaines sont aussi exploitées : elles ont conduit N. Claire à mettre en évidence, dans une collaboration avec S. Mazouffre (Icare, Orléans), les difficultés inhérentes au diagnostic de fluorescence induite par laser lorsque l’espèce sondée est dense, comme les atomes d’argon dans la gaine électrostatique créée au voisinage d’une paroi métallique dans un plasma ; l’absorption de la puissance laser par les atomes et la réflexion spéculaire, avec recombinaison des atomes métastables sur la paroi métallique, conduisent à une déformation de la fonction de distribution.