Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Français > Ressources > Expérimentations

AHIIA (ASTRO)

par Grégoire DANGER - publié le , mis à jour le


Le système expérimental AHIIA, Analyses from the Heating of Interstellar/cometary Ice Analogs

A travers des expériences en laboratoire, nos objectifs consistent à simuler l’évolution chimique des grains interstellaires, de leur existence à basse température (10 K) dans les nuages moléculaires denses, puis dans un disque protoplanétaire où par agglomération ils conduisent à la formation de planètes, d’astéroïdes et de comètes. Nous nous intéressons de plus à simuler les processus physico-chimiques ayant lieu au sein d’atmosphère planétaire telle que Titan. Pour cela, nous recréons en laboratoire les processus énergétiques auxquels ils peuvent être soumis au cours de cette évolution (effets thermiques, irradiation VUV, hydrogénation) pour comprendre l’altération que peuvent subir les molécules primitives et déterminer les voies chimiques réactionnelles et la composition chimique du grain qui peut en résulter (dispositif expérimental AHIIA cf. figure). Ces expériences sur la réactivité à basse température (10 – 300 K) sont suivies actuellement au moyen de la spectrométrie IRTF (4000 – 400 cm-1) et complétées grâce à des analyses en spectrométrie de masse et de GC-MS. Les spectres infrarouges obtenus sont ensuite comparés avec ceux enregistrés lors des observations astronomiques et en particulier ceux réalisés par les télescopes infrarouges. L’analyse des résidus réfractaires (yellow styff ou tholins) qui résultent de la sublimation de l’eau et des espèces volatiles se fait par spectrométrie de masse à très haute résolution (orbitrap).